Fluoglacial - Tendances Négatives

CONFESSION D'UN DRAGUEUR (2001)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Ce film est sorti en plein été 2001. Si on ajoute qu'il a été réalisé par Alain Soral, on comprend vite son passage très furtif dans les salles et l'impossibilité d'une édition DVD où d'un passage TV. Et pourtant, elle est pas mal du tout cette comédie urbaine (qui rappelle parfois UN MONDE SANS PITIÉ). C'est en fait l'adaptation de deux ouvrages de Soral, Sociologie du dragueur paru en 1996 et La vie d'un vaurien paru en 1991 (qui ont été réédités depuis). Paul (Thomas Dutronc) monte à Paris pour ses études, il y rencontre Fab (Saïd Taghmaoui) qui va lui apprendre tout ce qu'il doit savoir sur les techniques de drague, jusqu'à ce que l'élève dépasse le maître (et l'en****). Saïd est génial, baratineur fou encore meilleur que dans LA HAINE, et le Paris ensoleillé est parfait pour l'exercice. (Certains passages rappellent aussi L'HOMME QUI AIMAIT LES FEMMES de Truffaut, en version dure)



Quand on connaît les deux livres, c'est marrant de voir toutes les théories exposées en mouvement, même si c'est parfois exagéré. Faut aussi rappeler que tout ça a été conçu et écrit dans le contexte de la fin des années 70, début des années 80. Pas de portable ni d'Internet à l'époque, ses jambes et son courage pour arpenter les rues et approcher la gente féminine (Fin 90's pour le film, ça marche toujours). Certain(e)s trouveront sûrement ce film grossier et misogyne, ce qui n'est certainement pas le cas (C'est le dragueur, en réalité un pauvre type un peu salaud, qui se fait baisé à la fin !). Respecte la dialectique. La drague sous ses airs légers et inoffensifs est apparentée à une névrose, et la solitude, même avec toutes les femmes à ses pieds à l'image de Fab, est un mal incurable. Voilà la morale de cette fable réaliste... Ah, misères du désir ! (Les américains sont en retard mais prévoient deux pick-up artist movies qui sortiront les mois prochains, LET THE GAME BEGIN et surtout THE GAME de Neil Strauss)

PART 1
PART 2
PART 3
PART 4
PART 5

(P.S. : Sans oublier l'apparition choc chez Mireille Dumas !)

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le vendredi 28 août 2009 à 10:51, par Non

Il faut que t'arretes avec Alain Soral vieux...

2. Le vendredi 28 août 2009 à 10:53, par Oui

Mais que tu continues avec Saïd Taghmaoui!

3. Le lundi 31 août 2009 à 07:56, par AnoAnal

il a pas tort dans le fond cet alain soral.
par contre le film est à chier.

4. Le lundi 31 août 2009 à 14:43, par MattH

avant de déraper il était cool Soral...

5. Le mardi 15 septembre 2009 à 23:01, par Le Liziotais

Avant de rapper ?
Pourquoi ,c'est quoi son groupe ?
Ah oui , ENNEMIS PUBLIC ,avec Dieudo !..

6. Le jeudi 17 septembre 2009 à 23:12, par défiance

soral l'avenir de la france......?
le film par lui meme est moyen mais réaliste quand a la réalité des raport hommes/femmes dans notre société...........ou le libéralisme sexuel l'emporte sur le social-romantique.....le semi-prostitutionnel :ou comment échanger sa plastique contre un statu social.....le pauvre mendit l'amour alors que la belle est attiré par le fils du roi.....la drague de rue ....le seul endroit pour se refaire.......

ce soral mérite d'etre connu...en espérant qu'il puisse enfin jouer les troubillions sur la scène politique...avant que bruxelle anéantise toute alternative........

7. Le vendredi 18 septembre 2009 à 16:31, par jimbo

J'aime beaucoup Soral, c'est un type franc, profondément honnête et très rentre dedans, ce qui le rend sympathique, mais quand il dit que son film a été descnedu a cause de ses idées, je le trouve d'assez mauvaise foi. Très sincèrement le film est moyen, il ne se passe pratiquement rien, les deux personnages draguent tout le long, mais il n'y a aucun élément perturbateur, Soral se contente de poser une situation sans vraiment la développer. En plus ses dialogues sont trop écrits, ils sonnent assez faux. Saïd Taghmaoui est sensé jouer un dragueur arabe et il tient un discours de sociologue dans des longs monologues interminables, c'est assez peu crédible. Soral essaye à tous prix d'expliquer ses théories sur la drague et ça nuit beaucoup au rythme du film.

Bon après je reconnais qu'il y a quand même quelques scènes assez marrantes et qu'on apprend pas mal de trucs sur la drague, mais globament, les mauvaises critiques essuyées par ce film sont méritées (sauf les accusations de mysogynie, qui sont débiles).

8. Le samedi 19 septembre 2009 à 02:17, par Killer

Hey Jimbo ! cela t'arrive de te relire?

"Saïd Taghmaoui est sensé jouer un dragueur arabe et il tient un discours de sociologue dans des longs monologues interminables, c'est assez peu crédible."
Ok, ok...donc, pour toi, un arabe, a fortiori dragueur, qui s'exprimerait comme un sociologue, cela n'est pas réaliste....
Brao, little boy ! J'imagine que dans ton monde TF1/formaté, les arabes parlent tous en mode wesh wesh et que les plus séducteurs d'entre eux se contentent de la jouer "racaille bling bling"...
C'était justement le pari audacieux de soral de représenter le prototype du "nouveau dragueur urbain" dans cette catégorie de population, à savoir le rebeu transgressif, incisif et analytique, plutôt que le modèle du blondinet gominé...

Pas très fineaud, le jimbo....

9. Le samedi 19 septembre 2009 à 12:34, par sweetsmoke

Et pour un premier film, c'est toujours mieux que la daube contemplative et suffisante de BHL.

Pour la drague, moi qui fut formé "à l'ancienne" par les bons pères, j'emballe toujours plus à carrouf avec mon chariot que mes amis avec leurs outils lâches et inutiles que sont fessebouc et autres portables.
Les femmes aimeront toujours les vrais hommes, pas les lopettes métrosexuelles et autres semi fiottes de bureau à qui elles font payer chèrement leur manque de virilité.

j'ai dit.

10. Le dimanche 20 septembre 2009 à 17:04, par ADD

A mons avis, Saîd est plutôt supposé jouer le rôle d'un gitan...

C'est vrai que le film n'est pas si mauvais que ça. Mais comme c'était Soral...
Quant à Thomas, il aurait mieux fait de rester acteur.

11. Le mardi 22 septembre 2009 à 21:38, par Sotte

En effet, les dialogues sont trop écrits et on sent qu'à l'élocution les acteurs ont du mal :).

Mais le film est plaisant à regarder et bien meilleur que la majorité des comédies françaises gonflées à l'euro.

ps:La scène du bidet, fallait vraiment la pondre(sic!) :)

12. Le dimanche 7 mars 2010 à 01:25, par plouf

Excellent film, très représentatif de la réalité des choses.

Très librement inspiré du Fanfaron de Dino Risi cependant.

(il est chouette ce blog-site, je reviendrais)

13. Le dimanche 7 mars 2010 à 09:21, par azerty

Thomas Dutronc faut le foutre en tôle comme Roman Polansky qu'ils choppent tous le dass à la Guillaume Depardieu et qu'enfin on voit plus leurs sales têtes de bourgeois engagés contre la désertification du Sahel.

14. Le lundi 15 août 2011 à 11:46, par sakana

Pas mysogine, mais putain, il faut vraiment qu'il fasse son homophobie un peu plus discrete...

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.