Fluoglacial - Tendances Négatives

LONG WEEKEND (1978)



Un couple de citadins s'aventure sur une crique abandonnée d'Australie lors d'un weekend férié. Après une rude traversée de forêt en pleine nuit, ils se réveillent au sud de nulle part. Peter est super bien dans son slip et trouve moults activités de camping pour s'occuper, tandis que Marcia couine sans arrêt et regrette déjà sa pen$ion complète sur la côte. Plus les évènements vont s'enchaîner, plus leur relation va devenir infecte jusqu'à remettre complètement leur mariage en question. Grosse inflation sentimentale. Le destin tranchera pour eux!

A côté de ça, la Nature, que l'un comme l'autre néglige et malmène, va vicieusement se retourner contre eux. Attaqués successivement par la faune venant de la terre, du ciel et de la mer, les jeunes mariés, tout comme leur chien, vont vite apprendre QUI EST LE PATRON. Les pleurs désespérés du lamantin qui les hante chaque nuit n'arrangeront rien... mais ajoutent du mystère à ce thriller d'horreur. La fin "survival of the fittest only the strong survive" est abrégée de main de maître par Colin Eggleston. Un film sauvagement bon, à montrer dans les écoles (japonaises).



Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le vendredi 3 juin 2011 à 15:23, par Lucien

J'ai vu le remake il y a quelques années. A l'époque je ne savais pas qu'il y avait eu un précédent.
Possible de le trouver en VOST ??
La bise!
Lucien

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.