Fluoglacial - Tendances Négatives

Education Francaise ?



On n'a jamais autant lu et entendu cette putain d'expression de "jeunes gens modernes" depuis cet été et le soi-disant renouveau de la scène française (couplé au documentaire d'Entrisme qui porte le même nom pour brouiller les pistes). Lescop fait la couverture partout, les gens redécouvrent La Femme, des collectifs portent le nom de "Nouvelle New Wave", la fièvre touche même Nice ou Biarritz, et ce malgré la grosse panne d'inspiration ambiante. Il n'y a plus aucune frontière entre 'underground' et mainstream, tout est pop. La preuve avec cette compilation qui sortira chez Sony le 5 novembre prochain, son titre: "Éducation Française". Un réel plaisir de découvrir les nouvelles têtes chantantes de notre beau pays, et tous ces clips conceptuels au filtre jauni. Merci, vous nous avez bien fait marrer ! (avec la participation de The Kid Alone)




01 - CONCRETE KNIVES - Brand new start

Après Yannick Noah pour Sloggi, Concrete Knives pose en slip petit bateau. Et ils osent appeler leur disque "You can't blame the youth". Putain. Les choristes du soleil viennent en fait de Caen et leur lame semble être vraisemblablement en plastique. Stop les fumigènes, stop MGMT. Un artiste Ouest France.



02 - LESCOP - La forêt

Je crois que c'est bon, on a compris. Faut passer à un second morceau maintenant. Révélation Libération.




03 - SAINT MICHEL - Katherine

Versailles le retour. Mélounge entre Coldplay et St Germain, leur clip New-Yorkais (tellement ringard de tourner en France) ressemble à une publicité pour la téléphonie mobile. Un placement produit de tablette graphique manipulée en marinière illustre à merveille la substance de cette vidéo qui séduira sans aucun doute le plus grand nombre. Un groupe Technikart.




04 - SINGTANK - Superstar

Joséphine de la Beaume, fiancée de Mark Ronson, le 'génie de la pop', fait des chansons avec son frère, habillés en vêtements de créateur bariolés. La pochette d'album représente une montagne et témoigne de cette grosse tendance National Geographic. Le résultat: c'est pire que Superbus, de la pop de province ! Insulte suprême pour des franciliens. Un groupe clairement supporté par Jalouse magazine.




05 - THE SHOES - Wastin' time

Le groupe de Reims, connu pour ses clips subversifs, se la joue bicross et a engagé un sosie de Paul Dano (il est trop cher maintenant) dans une vidéo ala Larry Clark. Crédit cool. Elle contient ces chœurs indispensables à l'heure actuelle, ceux qui font: "Ouh ouh ouh ouuuuh". Un groupe aussi sulfureux que les sommaires anti-FN des Inrocks.




06 - SEVERIN - La revanche

Première chanson éloignée de l'hégémonie anglo-saxonne, et c'est pas un gage de qualité non plus. D'autant que l'air est pompé sur Madness (se reporter à la piste 17 pour un cas similaire, "Boss"). Nostalgie, lycée, complainte de l'artiste raté en Souchon indé. "Nouvelle chanson française" décomplexée. Un chanteur Le Bonbon.




07 - THE POPOPOPS - R'n'R

Ce groupe est une des raisons qui m'a fait quitter la Bretagne. La première réaction les concernant consiste à un: "euh déjà leur nom c'est pas possible". En effet, dur de sonner chocopops dans ce monde brut, où Bloc Party et les riffs aigus n'ont plus aucune raison d'être. Un groupe Bikini Mag.




08 - EQUATEUR - Haunted

Première grosse révélation de la compile. Ils ont des têtes d'anglais avec ou sans accent, comme Pet Shop Boys ils arborent des vêtements au col engagé pour l'angine. Ils aiment Metronomy, ils ont aimés le clip de Adam Kesher filmé à la Dune du Pyla. Artistes hantés qu'ils sont, ils se peignent même le cou. Clip graphique, épuré, voie lactée, triangle... Quel est le message ? Quel est leur projet ? Equateur nous laisse rêveur (et en larmes de fun). Révélation Modzik.




09 - BENGALE - Le dernier tramway

Alors on vient de Bordeaux, on s'appelle "Elli & Jacno 2.0", enfin jusqu'au refrain. Après on chante des trucs comme "faut construire les bâtiments et les déplacer" et on met des pullover. Putain y'a rien à dire. Un disque Brain Magazine.




10 - VON PARIAHS - Someone new

Le tango froid de ces Nantais rappelle l'année 2005 où des groupes comme Editors ou Interpol tenaient le haut des débats musicaux, c'était certainement pas pire que maintenant. Toutefois, nous avons encore la preuve que le refrain est une chose que les français ne maitrisent pas du tout. Une formation Obskure.




11 - PEGASE - Without reason

Deuxième révélation du sampler. Ce collectif tribal tout droit sorti des beaux arts de Nantes (encore) accumule les clichés, et le font tellement sans gêne que ça en devient une véritable performance. Animal Collective, forêt, peinture, capes, masques, et même une apparition de Hipster Hitler, stoïque, au fil du clip. Sans raison, c'est tout à fait ça. Des artistes WAD.




12 - LA FEMME - Sur la planche

Un peu d'air, un air désormais connu et reconnu. J'ai pas d'avis sur le clip mais la musique de série B façon "beach surf party" colle bien. Pas de forêt ni de triangle en tous cas, on respire. Petite réserve, leur récent clip vidéo gang digne de videogag remet un peu leur fiabilité en question. Ils viennent vraiment de Biarritz ? Un groupe Gonzai, évidemment.




13 - CAANDIDES - Rio

Alors là, je n'ai rien compris à ce morceau. Ni au clip jogging mobylette brésil filmé en Vendée, avec son gros symbolisme à la croisée des chemins empruntés jadis par "La vie de Jésus", "Sweet 16", "La cité de Dieu" ou ce bon vieux Harmony Korine tiens. Et ça dure 5mn11! Un groupe... Voxpop ?




14 - LOU DOILLON - I.C.U.

Le drame des 'filles de' dans toute sa splendeur, il est grand temps d'exterminer la dynastie Gainsbourg une fois pour toute. En attendant, on est trop jaloux de son talent, de son dilettantisme exacerbé, de son amitié (et plus?) avec Etienne Daho, de son album honnête, sincère, à cœur ouvert, inspiré... Talent Rock & Folk quoi.




15 - HYPHEN HYPHEN - Major Tom

Troisième et dernière grosse révélation de cette compilation, peut-être la plus évocatrice. Je ne sais pas qui a eu l'idée de lancer cette chose mais c'est un bon boute-en-train. Vous comprendrez dès que la fille commence à 'chanter'. Fair Ohs, Evanescence et Zola Jesus perdus dans les Cités d'Or et toute la mascarade indie réunie en 4 minutes: Fumigène, géologie géométrique, nom doublé, double tiret, montagne sacrée, Jodorowski, mysticisme, feu, peinture, transcendance... Révélation Nice Matin.




16 - DAMIEN - Drague

Putain mec, tu ne peux pas juste te contenter d'être journaliste ou publicitaire. Délivrez-nous du mal. Sébastien Tellier et Vincent Delerme sont sur un vélo, et se baladent au milieu de produits finement placés comme un flacon Loulou de Cacharel, une boite de tic tac et un pipeau sans marque. Un putain de poète Télérama.




17 - THE BEWITCHED HANDS - Thank you, goodbye, its over

Reims n'a pas encore fini de nous dégueuler ses artistes "electro-rock". Un bon clip pour ados ou pour fans d'Arcade Fire. Et un combo Konbini.




18 - GRANVILLE - Jersey

Chanson à sifflet format pub, une espèce de La Femme ratée, et toujours ce problème français de refrain par dessus des guitares estampillées "Captured Tracks". Un disque qui ne sert à rien, comme Plugged Magazine.




19 - JUVENILES - Through the night (YUKSEK remix)

L'argument "Non franchement ils sont sympas" n'est pas valable. On sait déjà depuis des lustres que ce sont les merdes humaines qui font la meilleure musique. Comme 95% des remix, celui-ci ne sert à rien non plus. Ce groupe est d'ailleurs la deuxième raison pour laquelle j'ai quitté la Bretagne. Leur fameux clip lifestyle et rebelle les estampille délibérément Snatch Magazine.




20- WOODKID - Brooklyn

"Éducation Anglo-Saxonne" aurait plutôt été le nom à donner à cette comp, tant la majorité des groupes présents n'ont pas capté l'essence hexagonale. "Yoann Lemoine est un génie", génie notamment auteur de ce clip incroyablement beau. Ici, il filme Brooklyn d'un bus, dans un gris arty, avec de la neige, un noir pauvre, des oiseaux pauvres et une voix d'amoureux meurtri, tel un Lou Doillon masculin. Voilà, après tout ce festin, la France peut crever, personne ne la regrettera.


[Bonus: La machine INDIE cassée par Hipster Run Off]



Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le lundi 8 octobre 2012 à 15:52, par Nom ou pseudo :

C'est génial, et malheureusement tout est vrai.

2. Le lundi 8 octobre 2012 à 17:21, par WWTB

ahaha ! Drôle et juste en effet. Il y a quand même des groupes "indie-pop à la captured tracks" que je sauve, genre Pendentif qui n'est pas sur la compil'...mais pour le reste, Juveniles, Hyphen Hyphen, Woodkid et compagnie, je suis d'accord, c'est bien moche...comme cette compil' qui sert à que dalle...

3. Le lundi 8 octobre 2012 à 17:29, par Jean-Djibril Cissé

Une vraie critique de français pour des français. Pendant ce temps là, à Londres...

4. Le lundi 8 octobre 2012 à 18:40, par Terence

Beaucoup de vrai là dedans.
Bon précisons que Pégase est aussi le chanteur de Minitel Rose.

5. Le lundi 8 octobre 2012 à 21:01, par Christelle

Jean-Djibril Cissé a raison, c'est de la merde, mais vous dites à peine pourquoi. Très très français. Vous faites de la pub insidieuse car j'aurais aimé ne jamais connaître l'existence d'une telle compile : des blancs pâles qui chantent anglais, des clips slow-motion dans la forêt avec des filles maigres, un synthé, des filtres jaunis. STOP.

6. Le lundi 8 octobre 2012 à 22:07, par Patron

Les clips ne sont pas là pour rien. Patience elle sort dans un mois.

7. Le lundi 8 octobre 2012 à 22:49, par En licence Info-Comm' à Villejean

Bien vu l'article. Et pendant ce temps là à Londres... et bien c'est comme partout. Ya des mecs qui font le taf dans ce qu'il reste d'underground pendant que de la merde nous est présentée comme la révolution culturelle des années 10. Breton (avec un nom pareil) ou le dubstep, c'est à jeter même si ça vient de là-bas. Et bien d'autres choses encore. L'influence des écoles d'arts londoniennes, c'était pas obligé. C'est pas Westwood ou Paul Smith.

Ya que La Femme qui ne mérite pas un crachat au visage dans cette compil. Et la chanteuse de Granville. Elle mérite un truc bien plus sale d'ailleurs. 2012 est l'année, graveleux dans l'attitude.

Juvéniles et popopopops, putain ça donne envie d'envahir la rue St Michel en panzer un jeudi soir sans demander d'autoriastion préfectorale.

8. Le mardi 9 octobre 2012 à 01:56, par Jean-Djibril

Bon leur seul défaut, c'est d'être français... "En licence Info-Comm" résume un peu la chose avec Breton pour l'étranger... Je me souviens de l'antenne londonienne de Fluoglacial qui avait craché les artistes 'Captured Tracks' ( le fameux prout newyorkais) leur reprochant de ne jamais avoir vécu à Bristol et qu'ils suçaient Sarah records. Pire encore l'éjac faciale de Muddy Waters en 1958 en sortant d'avion sur le nez de Mick Jagger lui disant " et ma teube c'est du coton". Alors bon Education... oui education... comme tout le monde.

9. Le mardi 9 octobre 2012 à 10:29, par wise

Hyphen Hyphen = WY LYF féminin en fait.

Je suis sûr que la majorité des personnes qui sont en accord avec ces critiques aimait ces groupes avant qu'ils deviennent "Mainstream".

Bande de Hipsters, c'est pas en raison du fait qu'un groupe acquiert une notoriété qu'il devient nul.

10. Le mardi 9 octobre 2012 à 11:18, par Gigi

FLUOGLACIAL

Comme disait Jean-Pierre "Béaaa! Il a vomi sur mes chaussures!", merci Messire on aura jamais vu autant de galettes sur une page internet. Un article tel la rue Saint-Michel à Rennes un jeudi soir écrit sans doute par une personne frustrée, ou coincée, en tout cas qui ne mange pas de sperme. Et oui le sperme est un remède connu contre la nausée! Alors que lire, au WC, la vieille revue de science fiction pleine de gros nichons avec laquelle son collègue s'est torché et ne pas se laver les mains, ça ne pardonne pas.
Stop la gastro-entérite, stop les crises de foie, un journaliste…meteo.orange.fr/epidemies...

11. Le mardi 9 octobre 2012 à 11:43, par BLUE MONDAY

Le seul groupe intéressant = La Femme.

12. Le mardi 9 octobre 2012 à 13:47, par Ajouter un commentaire

Moi je voudrais parler des gens qui ne savent pas écrire et qui laissent des commentaires incompréhensibles, genre Gigi ou Jean-Djibril machin. Ils pensent être intelligents et cultivés aussi probablement mais ça c'est un autre problème. Apprenez à écrire déjà, ensuite vous commenterez des articles de blogueurs subversifs sur l'internet. Pas l'inverse quoi.

13. Le mardi 9 octobre 2012 à 15:42, par Gigi

C'est parce que t'es raciste que tu dis ça, pas l'inverse quoi.

14. Le mardi 9 octobre 2012 à 19:59, par le gamin qui tappe son monologue dans les démons de jésus là

ça, ça cherche à sortir de l'anonymat (car il y a une différence entre être "underground" et se faire casser le cul dans des tremplins de merde sans jamais décoller) avec une conception de la reconnaissance qui passe par le passage radio, le placement en pub ou reportages télé, la musique de défilés et le sponsoring en marques diverses (des fringues à la téléphonie mobile) ça, c'est de la musique jouée par des adhérents à la sacem qui dans un soucis de rentabilité du medium qu'ils ont choisi (la musique...) se sont formatés avant même d'en avoir la nécessité.

finalement ça ne sers à rien de rager sur leur gueule car l'histoire l'a déjà montrée avec les electro fluos nu rave mon cul... beaucoup se réveilleront peu d'années plus tard avec une sacrée gueule de bois (I am un chien, minitel rose et autres simone elle est bonne, si vous me lisez ...).



15. Le mercredi 10 octobre 2012 à 09:28, par Nom ou pseudo :

Mais quelle gueule de bois ? Ils veulent percer et ils font ce qu'il faut pour, ça peut juste pas fonctionner pour tout le monde. Le vrai problème c'est que c'est de la merde et que plus personne est là pour le dire !

16. Le mercredi 10 octobre 2012 à 12:18, par willy et junior

Euh pourquoi on n'est pas sur la compile ?????

17. Le mercredi 10 octobre 2012 à 22:54, par xd xd

l'article me fait rire, il me fait penser a la critique de telerama qui, pour ne pas "faire comme tout le monde", met une note de merde a amelie poulain. J'ai peur que l'auteur prenne trop le métro, et que l'ambiance de paris l'a tué. ceci dit, je respecte ton travail. J'ai beaucoup rigolé.

18. Le mercredi 10 octobre 2012 à 23:02, par ubu roi

Cher M. Patron,

à la lecture de ton texte, je me dis avec encore plus de conviction que les français sont au moins bon dans une chose : saboter leur propres artistes et par là même, leur propre scène. Cela étant dit, je pense qu'à l'instar de ce que tu postillonnes - avec un aplomb certain -, on peut aisément considérer que les "merdes humaines" (cf. les quelques lignes sur Juvéniles) ne sont en revanche pas auteurs des meilleurs articles. De plus, le manque de fondement de la majorité des reproches qui sont faits ici montre que la quête d'information ainsi que la connaissance de ton (tes) sujet(s) avant de le (les) traiter, sont des choses qui te font défaut.

Mais alors, cruellement.

J'exprimerai pour finir une dernière inquiétude. En effet, la notion de clivage entre musique anglo-saxonne et musique française semble tourner chez toi à l'obsession. Attention, pas de méprise : je dis ça pour ton bien, et pour essayer de t'aider à trouver le-droit-chemin-de-la-vie-qu'il-faut-vivre-si-on-a-vraiment-des-principes.

Je t'embrasse pas, entre australopithèques on préfère se taper sur la tête avec un bâton.

19. Le jeudi 11 octobre 2012 à 11:42, par Kévin

Lescop, de la grosse merde ultra pédé

20. Le jeudi 11 octobre 2012 à 13:47, par Patron

Ouais Ubu, je n'ai rien à voir avec ces "artistes français" et cette "scène". Et quand bien même, ceci aurait été un devoir de la saboter. Concernant la "qualité" de l'article, il a été curieusement relayé par des gens qui, au-delà des adeptes du second degré de merde, en ont eux aussi marre de subir cette mascarade indie, subventionnée, marketée, vidée, proposée ici comme une alternative. Il n'y a qu'à visionner les clips présentés pour vérifier le fondement de mes critiques, c'est la particularité d'un sampler de s'arrêter au titre proposé non ? Alors pour la quête d'information (de toute façon, 95% des groupes n'ont strictement aucune information ou message à nous apporter), tu repasseras. Et pour finir, il faudrait justement se débarrasser des influences anglo-saxonnes avant d'avoir la mauvaise idée d'intituler une compile de la sorte, "french education" ouais ok.

21. Le jeudi 11 octobre 2012 à 13:54, par gag

Lou Doillon : "dynastie Gainsbourg"?...
C'te blague!...

22. Le jeudi 11 octobre 2012 à 14:19, par Ajouter un commentaire

"Le patron" a raison, c'est simplement mauvais, et il a raison de le dire !

23. Le mardi 16 octobre 2012 à 17:35, par lgs

Au moins tu prouves que tu lis avec acharnement une presse que tu détestes et que tu suis avec précisions la musique que tu vomis. Vraiment je ne comprends pas l'intérêt de ta vie ni de ce genre de papier. Tu as raté ta carrière du musicien et / ou de patron de presse ? Deux bonnes figures de style, un humour lambda et une tonne de frustration dans cette article.

24. Le mardi 16 octobre 2012 à 18:35, par Patron

L'intérêt de ma vie ? Te faire chier avec acharnement et précision.

25. Le mardi 16 octobre 2012 à 18:42, par Répondre à un commentaire

Un mec a commenté cet article et vous savez comment il s'appelle ? Kévin. KÉVIN !

26. Le mercredi 17 octobre 2012 à 15:07, par Ajouter un commentaire

Je sais pas pour moi c'est pas de la malveillance, il parle de ce qui sort dans le domaine couvert par son blog. Votre disque pue la mort, il le dit, ça me paraît compréhensible même par quelqu'un comme toi.
Par ailleurs il y a énormément de critiques élogieuses sur ce blog, simplement elles sont méritées, au moins pour leur auteur. Sérieusement où est le problème ?

27. Le jeudi 18 octobre 2012 à 11:34, par Mec qui suit le troupeau

Du coup tu nous conseilles d'écouter quoi patron ?

28. Le jeudi 18 octobre 2012 à 19:50, par Site Web (facultatif) :

Tu es de mauvaise foi mec. Il fait un blog, il donne son avis. J'ai jamais ressenti le désir de se présenter comme un prescripteur ici. Je sais pas qui commente, mais d'une manière générale si on a pas envie d'écouter cette compilation de merde de groupes de merde on le fera pas, je comprends pas en quoi ça vous dérange.

29. Le jeudi 18 octobre 2012 à 23:17, par Patron

Pour "Mec qui suit le troupeau":

30. Le jeudi 18 octobre 2012 à 23:40, par Graphiste freelance pour Technikart

A vendre chino jaune, tee shirt Mario Bros et vans California taille 44. Facture Asos à l'appui.

Au mec qui suit, écoute Club Cheval. Avec ça à balle dans le casque Wesc, t'auras l'air d'un jockey et tu pourras brancher des meufs à la dégaine de Rosanna Arquette dans le Grand Bleu. Wayfarrer de vue en plus.

Ecoute les anciens putain!

31. Le mardi 20 novembre 2012 à 14:51, par theredled

Tout est vrai, sauf "On sait déjà depuis des lustres que ce sont les merdes humaines qui font la meilleure musique", ça, c'est pas vrai.

32. Le mercredi 21 novembre 2012 à 11:07, par BOB Vé de chez SFR music live

J'ai aimé cet article bien haineux et tellement vrai! Putain ouais cette imagerie n'a plus aucun sens quand elle est reprise par ces groupes sirupeux qui ont des vrais moyens pour tourner des clips façon on a pas de moyens ! ouais ya rien de français là dedans, tout ce que ça a de français c'est qu'on va voir leurs putains de gueules de merde dans toutes les smac de France pendant 3 ans et on gardera ça pour nous parce que à l'étranger ils en voudront pas !

je regrette juste qu'il manque un petit paragraphe sur le visuel et le titre façon "Renouveau Français" particulièrement mal placés pour une compil sortie par une grosse maison de disque et qui contient une large majorité de chanson en anglais.

Merci ça m'a permis de prendre le temps d'écouter et d'être sûr que tous ces trucs étaient effectivement plus que moisis....

33. Le mercredi 21 novembre 2012 à 13:55, par trop_aps

Et pas un seul gorupe Tsugi dans le lot?! J'y crois pas.

34. Le mercredi 21 novembre 2012 à 16:39, par Patron

Ils sont tous en bas les groupes Tsugi !

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.