Fluoglacial - Tendances Négatives

BOUVARD ET PECUCHET (1989)



Jean Carmet et Jean-Pierre Marielle en pleine séance de spiritisme dans l'adaptation télé du classique de Flaubert. Dans cette 'encyclopédie de la bêtise humaine', deux compères veulent tout savoir par les livres, mais finissent par ne plus rien comprendre et rater chacune de leurs tentatives dans le réel. Jean-Daniel Verhaeghe réunit le même duo que Joël Séria dans le mythique "Les Deux Crocodiles" et fait péter les répliques de folie. Magistral.

Lire la suite

Ô nom de Dieu de bordel de merde !



" Le sérieux a pris le dessus: dès qu'un film sort, la santé mentale des producteurs dépend des chiffres de la première séance du mercredi. Il m'est arrivé d'être invité à des fêtes célébrant un succès faramineux. J'y étais aussi à l'aise qu'un rouget sur un terrain de golf. Cet univers, les préoccupations qu'il reflète, me sont résolument étrangers. Je n'y entends rien. Lorsqu'on me parle du distributeur d'un film, je pense immédiatement au distributeur de bonbons sur le quai du métro. Nous étions d'une génération désinvolte. Il y avait moins de comptes à rendre aux financiers, aux banques, aux télévisions, aux assurances; les pressions vis-à-vis du succès et les responsabilités étaient moindres. Nous étions aussi moins exposés qu'aujourd'hui, où les médias font leurs gros titres sur le premier comédien aux chaussures délacées ou ne buvant pas que de l'eau - être en une de Ciné Monde n'avait aucun impact sur notre carrière. Je suis certain qu'aujourd'hui on apprend aux élèves des cours de théâtre à faire la promotion de leurs futurs rôles. "

Le grand n'importe quoi, Jean-Pierre Marielle, 2011.
(Picture: Sex-Shop, 1972)

SCHNOCK #1


Lire la suite

36 FILMS POUR TOI

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Dédicace au blog "La Caverne des Introuvables" pour sa destruction de l'industrie cinématographique et sa mise à disposition de perles rares en version française ou sous-titrée. Des films tueurs dont j'ai ou je voulais parler, clique sur les titres pour les attraper et sur "ARTICLE" pour voir ce que j'en ai bavé.

Lire la suite

SEX-SHOP (1972)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Lire la suite

LA TRAQUE (1975)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Lire la suite

CALMOS (1976)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Lire la suite

LES MOIS D'AVRIL SONT MEURTRIERS (1987)



Mon père disait toujours que les gens du Nord donnent l'impression d'être froids, mais c'est pas vrai. On les croit froids mais c'est de la dignité. Et c'est cette dignité qui a disparu dans les années 60... Y'a plus d'idéal. Tout c'que j'peux faire dans la tristesse de cette vie sans toi ma p'tite fille, c'est faire ce que je crois juste, en dépit du mal. Mais c'est démodé. Les gens n'savent plus qu'aucune balle ne puisse faire souffrir autant qu'un amour perdu.

Lire la suite

Joël Séria (1971-1977) : Révolution sexuelle dans les chaumières

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Le cinéma français des années 70 dans toute sa splendeur. Politiquement incorrect, libre et sauvage. Joël Séria en est l'un des principaux artisans. Avec seulement 6 films à son actif, sa collaboration avec Jean-Pierre Marielle et ses dialogues surpuissants de type Audiard version sexe, il défonce les barrières morales tout juste bousculées en 68. Pas de nouvelle vague, pas de manières. Juste une réalité provinciale qui fait mal!

Lire la suite